CARNET DE L’AMATEUR


10 February 2022

Entretien

Les œuvres d’art demandent une attention particulière concernant l’entretien. Si elles ont réussi à survivre à plusieurs guerres, changements de régimes, révolutions, changement de modes, c’est qu’elles sont d’excellentes qualité de fabrication. En effet, les techniques des meubles français au XVIIIe siècle leur assurent une grande solidité (réalisées en bois sec, la déformation est limitée). Or, malgré ce fantastique savoir-faire qu’ont possédé nos créateurs, les propriétaires ont un rôle à jouer également pour que les objets et meubles puissent perdurer aussi longtemps que possible. Nous évoquerons ici particulièrement le mobilier.

Les meubles et sièges sont principalement réalisés en bois. Ses différents ennemis sont :
- Les variations de températures. Les coups de froids brusques, les courants d’air, une fenêtre ouverte, un chauffage fort rapproché provoquent des dégâts d’usures rapides.
- La sécheresse. Le chauffage central à tendance à dessécher l’atmosphère et donc à décoller les placages et fendre le bois, la dorure qui s’écaille, etc.
- L’humidité excessive et le manque d’aération provoque des moisissures, noirci les bronzes, etc.
- L’exposition trop forte à la lumière. Les garnitures des sièges et le bois ont tendance à « passer ».
- Les mauvaises manipulations. De trop nombreux transports, de forts chocs causent des dégâts notamment dans la dislocation de l’assemblage du meuble (le système d’articulation du meuble peut faiblir au fur et à mesure du temps selon son histoire).
- Les vers de bois (les xylophages) affaiblissent le meuble en créant de petites galeries.
- L’eau. Détremper un meuble à l’excès risque de dissoudre la colle et donc de soulever le placage.

Pour contrer ces éléments, Pierre Verlet, dans son ouvrage « Les meubles français du XVIIIe siècle », propose des solutions faciles à appliquer. Il suffit de placer votre meuble dans un endroit sain. Il faut éviter les changements de températures brusques (si les conditions physiques évoluent de manière constante et lente, il n’y aura pas de dégâts).  Il faut également faire attention à l’hygrométrie. Dans l’idéal, une température autour de 17°c et une hygrométrie de 50 % sont des conditions idéales. Cependant, un climat égal et une hygrométrie constante suffise largement.

En ce qui concerne l’entretien quotidien, il n’y a pas de grandes difficultés. Les meubles s’encrassent de manière naturelle. Il faut alors utiliser des plumeaux et chiffons et éviter l’eau. Pour les recoins des bronzes par exemples, il est préférable d’utiliser une petite brosse.
Pour toutes demandes d’entretien et de conservation plus conséquentes, il est recommandé de s’adresser à des spécialistes de façon à respecter les usages du XVIIIe siècles et à apporter à votre meuble les meilleurs soins possibles. La Galerie Pellat de Villedon a le plaisir de confier à ses collectionneurs les adresses des artisans les plus compétents de chaque spécialité.

fb twitter google pinterest linkedin insta youtube