IMG_2820_resultat
IMG_2825_resultatIMG_2826_resultatIMG_2824_resultatIMG_2822_resultat

Description du produit

Le peintre, ici, non identifié mais suiveur de Raynaud Levieux, présente ce qui doit orner une très belle demeure vers 1700. Un petit chien fidèle à la maîtresse de maison, posé sur un riche coussin de soie brodé d’or à galon or et passementerie, une urne en argent et en or, une aiguière en or ou en bronze doré dans le goût de l’orfèvre Nicolas Delaunay, un instrument de musique et une partition. L’ensemble est posé sur une table couverte d’un riche tapis d’Orient. Fait amusant, à la manière d’un portrait aristocratique, la scène est fermée par un grand rideau à passementerie dorée.

Scènes d’opulence tentées de vanités, rappelant la brièveté de la vie, la fugacité du temps et l’inéluctable mort, les natures mortes sont la spécialité des Ecoles du Nord au XVIIe siècle. Pourtant la France développe aussi ce thème en mettant davantage l’accent sur la démonstration de richesses, la débauche de couleurs et d’or, ainsi que sur l’accumulation savante d’objets luxueux. François Desportes en est le parfait représentant.

Dim. avec cadre (H x L) : 119 x 92 cm.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Votre message