Bonheur du jour de Godefroy Dester
Bonheur du jour de Godefroy DesterBonheur du jour de Godefroy DesterBonheur du jour de Godefroy DesterBonheur du jour de Godefroy DesterBonheur du jour de Godefroy DesterBonheur du jour de Godefroy Destercontrat 4

Description du produit

Ce bonheur du jour est plaqué et marqueté de bois exotiques. Chaque élément de la structure du meuble a été soigneusement souligné par de l’amarante et par un filet de buis. Ces filets enserrent des panneaux marquetés en « mosaïque » comme le précisent les documents du XVIIIe siècle. Ces treillages agrémentés de rosettes ont été teintés en vert. Ce décor caractéristique de l’oeuvre de Godefroy Dester peut également être observé sur des meubles similaires notamment publiés par Jean Nicolay dans L’Art et la manière des maîtres ébénistes français au XVIIIe siècle. Une table à écrire et un secrétaire en armoire de Dester présentent un décor extrêmement proche. Il en va de même avec une commode autrefois dans la colection David-Weil, et avec une petite table de Dester conservée à la Frick collection de New York. Le tiroir du piètement laisse apparaître un nécessaire à écrire avec ses compartiments et ses accessoires qui encadrent le plateau. Sur la table, la partie supérieure du meuble offre deux vantaux latéraux ouvrant sur les tiroirs dont les façades sont marquetées, et sur des niches plaquées de façon similaire à la niche centrale.Une galerie de bronze doré à motifs d’oves achève ce meuble d’une grande finesse de ligne que l’ébéniste à pris soin de ne pas perturber en choisissant une ornementation de bronze de qualité, mais discrète.

Godefroy Dester (maître en 1774) a principalement réalisé de petites meubles volants en acajou. Ses meubles sont très souvent d’une belle sobriété, soignés. Plus rares sont ceux en marqueterie à motifs géométriques égayés par l’opposition entre bois clairs et sombres et par quelques bronzes ornementaux. Godefroy Dester exerça jusqu’en 1790. Il est l’auteur de meubles dont certains figurèrent dans les appartements de Voltaire au château de Villette et firent partie de la très célèbre collection de San Donato. Une table de salon à tiroirs a été publiée par Pierre Kjellberg dans Le Mobilier du XVIIIe siècle français (ill.).

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Votre message