FS90_q
IMG_2137_resultatIMG_2135_resultatIMG_2133_resultatIMG_2132_resultatIMG_2139_resultatIMG_2141_resultatIMG_2142_resultatIMG_2143_resultat

Description du produit

Portrait d’une élégante, huile sur toile attribuée à Jean-François Delyen, milieu du XVIIIe siècle, cadra postérieur. Dim. cadre inclus (H x L): 120 x 98 cm.

Ce beau et ample portrait figure debout une élégante membre de l’aristocratie ou de la noblesse française. Comme fréquemment chez Delyen, le sujet est mis en valeur en le présentant sur un fond de paysage aux couleurs bleus, vertes et roses.

Ainsi placée dans « son » jardin », madame cueille une fleur d’un geste maîtrisé tout en regardant le peintre à l’ouvrage et en retenant de son autre main sa robe de soie verte où se forme le futur bouquet.

Par une attitude anodine mais élégante, par le vêtement couvert d’une étoile de soie rouge cramoisie brodée, le rang du sujet est ainsi affirmé. La présence de l’animal de compagnie, le lévrier, surligne encore la stature sociale du modèle, qu’elle ait ou n’ait jamais eu de chien ! La carnation de lait et les cheveux poudrés parachèvent de situer cette femme dans l’échelle sociale.

La touche du peintre est habile, le coloris savamment rendu et laisse deviner la nature des matières (velours, taffetas, argent, pelage,) etc). Les ombres du feuillage donnent de belles nuances à la carnation et au vêtement.

Le peintre en question, est probablement Jean-François Delyen…

Jean-François Delyen

Né à Gand, le 25 juillet 1684 et mort à Paris le 3 mars 1761, Delyen se rapproche, stylistiquement à Nicolas de Largillierre chez qui il entre en apprentissage aux alentours de 1710-1715.

Il est reçu à l’Académie Royale le 24 novembre 1725 sur présentation des portraits de Nicolas Bertin et de Guillaume Coustou. Il expose alors régulièrement aux salons de l’Académie qui auront lieu de 1737 à 1747.

Rares sont ses portraits. Il signe parfois Lyen.

 

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Votre message