Cartel 5_resultat
Capture d’écran 2018-02-01 à 16.31.13_resultatCapture d’écran 2018-02-01 à 16.31.03_resultatCapture d’écran 2018-02-01 à 16.30.48_resultatCapture d’écran 2018-02-01 à 16.31.23_resultat

Description du produit

Cartel « aux cinq couleurs » et sa console d’applique, écaille de tortue, laiton, os, corne, bronze ciselé et doré, vers 1730-1740. Caisse estampillée Montigny (Louis, ouvrier privilégié du Roi ?). Dim. (H): 120 cm.

Brillant cartel et sa console d’applique en marqueterie de superposition, dite « Boulle », associant un fond d’écaille et des filets de laiton ornés de fleurs rouges, vertes et blanches en corne et en os gravé et teinté.

La caisse est violonnée. Elle est surmontée d’un dôme orné d’un cartel végétal sinueux et ajouré. Les arêtes de la caisse sont surlignées de baguettes d’acanthe , d’agrafes et de rinceaux tout en courbes. Le dessous du cadran accueille un groupe ornemental parfaitement rocaille et asymétrique. Lui fait échos avec harmonie le décor de la console, puissant et épais.

Le cadran est composé de treize plaques émaillées, suivant l’usage avant l’invention de la technique de Antoine Nicolas Martinière en 1740.

La caisse est estampillée de MONTIGNY. Considérant que Philippe Claude Montigny naît en 1734 et qu’il n’est maître qu’en 1766, soit il a remis en état le cartel soit c’est son père Louis qui a réalisé la caisse du cartel.

La suspension du mouvement a été modifiée. Cette suspension Brocot n’ayant entraîné aucune modification du mouvement, il sera tout à fait possible de la rétablir à fil, comme à l’époque de la création du cartel.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Votre message