Galerie Pellat de VilledoncustomFeedLastProduct - Galerie Pellat de Villedon Mobilier d'exception Thu, 23 Nov 2017 10:52:13 +0000 fr-FR hourly 1 http://www.galeriepellatdevilledon.com/app/uploads/2015/12/cropped-logoGaleriePellatBlack-1-32x32.png customFeedLastProduct - Galerie Pellat de Villedon http://www.galeriepellatdevilledon.com 32 32 Paire d’encoignures en vernis Martin estampillée M.Criard http://www.galeriepellatdevilledon.com/produit/paire-dencoignures-laque-estampillee-m-criard/ http://www.galeriepellatdevilledon.com/?post_type=product&p=20341

Paire d’encoignures en « vernis Martin » noir, rouge et or, bronze doré, dessus de marbre rouge de Belgique, estampillée chacune M. Criard, pour Antoine-Mathieu CRIAERD, fils de Mathieu Criaerd, maître en 1747, vers 1755. Paire d’encoignures à caisse arrondie ouvrant par deux vantaux, à pied en console et présentant un dessus de marbre. La caisse est entièrement ornée […]]]>

Paire d’encoignures en « vernis Martin » noir, rouge et or, bronze doré, dessus de marbre rouge de Belgique, estampillée chacune M. Criard, pour Antoine-Mathieu CRIAERD, fils de Mathieu Criaerd, maître en 1747, vers 1755.

Paire d’encoignures à caisse arrondie ouvrant par deux vantaux, à pied en console et présentant un dessus de marbre.

La caisse est entièrement ornée de vernis façon de la Chine à fond noir, filets dorés, et motifs or, rouge et vert qui tapissent les montants et le tablier. Sur les portes, le vernisseur s’est inspiré de décors japonais avec les pagodes au bord de l’eau, placées près de monts aux bords poudrés d’or. L’espace est dense d’un côté, libre de l’autre, à la japonaise. Les airs sont peuplés d’oiseaux tirés des laques japonais. Ce choix contraste avec les alentours absolument européens.

Reçu à sa maîtrise en 1747, Antoine-Mathieu Criard, fils de Mathieu Criaerd n’ouvrit son propre atelier que deux aprés. Il s’installa successivement rue de Charenton, rue de Richelieu puis rue Saint Thomas-du-Louvre avant de s’établir définitivement rue du Bac ou il succéda à son confrère Charles Chevallier. Il produit des meubles de style Louis XV,  de belle qualité, en placage de bois de rose, de bois de violette ou placage en feuilles, marquettés de fleurs ou de branchages dans des tons souvent crus et heurtés. On ne mentionne que peu de meubles de style Transition et aucun meuble de style Louis XVI, ce qui tenterait à prouver qu’Antoine-Mathieu Criard n a pas poursuivi longtemps son activité d’ébéniste.

]]>