Galerie Pellat de VilledoncustomFeedLastProduct - Galerie Pellat de Villedon Mobilier d'exception Fri, 20 Apr 2018 09:42:13 +0000 fr-FR hourly 1 http://www.galeriepellatdevilledon.com/app/uploads/2015/12/cropped-logoGaleriePellatBlack-1-32x32.png customFeedLastProduct - Galerie Pellat de Villedon http://www.galeriepellatdevilledon.com 32 32 Candélabre au Chinois, époque Louis XV http://www.galeriepellatdevilledon.com/produit/candelabre-chinois-epoque-louis-xv/ http://www.galeriepellatdevilledon.com/?post_type=product&p=20721

Candélabre au Chinoise, bronze doré, Paris, époque Louis XV, grès émaillé, Chine, époque Kangxi (1661-1722). Dim. (H x L x P): 21 x 25 x 11,5 cm. Ce candélabre en bronze ciselé et doré est composé d’un chinois en grès émaillé de Chine « arlequin » (marron, vert, jaune) d’époque Kangxi (1661-1722) dans une monture postérieure, d’époque Louis […]]]>
Candélabre au Chinoise, bronze doré, Paris, époque Louis XV, grès émaillé, Chine, époque Kangxi (1661-1722). Dim. (H x L x P): 21 x 25 x 11,5 cm.
Ce candélabre en bronze ciselé et doré est composé d’un chinois en grès émaillé de Chine « arlequin » (marron, vert, jaune) d’époque Kangxi (1661-1722) dans une monture postérieure, d’époque Louis XV, réalisée à Paris sur commande d’un marchand-mercier.
La monture incorpore deux bras de lumière enrichis de fleurs de porcelaine de Vincennes ou de Meissen également du XVIIIe siècle. Les bassins, décoratifs mais totalement inutiles, sont ajourés en feuilles finement ciselées, d’une très belle exécution. Ici le décoratif prévaut sur le fonctionnel. C’est ce que dénoncèrent Cochin et l’abbé Dubois dans la supplique aux orfèvres et dans d’autres publications. Ils demandaient l’abandon du rocaille, par eux jugé trop excessif, pour revenir au classicisme louis-quatorzien et à l’Antique, dont les modèles étaient à la fois fonctionnels, et décoratifs. En effet ce dernier genre était jugé supérieur.
Les binets sont également très bien travaillés, avec un beau mouvement torse comme on en voit rarement. La base tout à fait rocaille et très bien traitée, sans symétrie, sans répétition, vient confirmer la qualité de la monture de ce candélabre. Les montages sont également bons. La dorure est belle, assez riche, et bien conservée. La ciselure est vraiment de très belle qualité. On est vers 1740-1750, au moment où il y a un saut qualitatif manifeste, qui rapproche la ciselure sur bronze de la qualité de la ciselure des orfèvres, cousins des bronziers.
Quant au sujet, la monture a été faite sur mesure, donc il doit être celui d’origine.
Il manque trois fleurs de porcelaines, qui pourront être remplacées sur demande.
]]>