16 novembre 2018

No Comment

Vincent Pruchnicki

Vincent Pruchnicki

LE CHATEAU DE MEUDON AU SIECLE DE LOUIS XIV

Abel Servien, Louvois & Monseigneur le Dauphin 1654 – 1711

Exposition au musée d’art et d’histoire de Meudon du 14 septembre au 21 décembre 2018

Du 14 septembre au 21 décembre 2018, le musée d’art et d’histoire de Meudon présente une exposition sur le château de Meudon au siècle de Louis XIV.

Ce château aujourd’hui disparu pour partie se situait à mi-chemin entre Paris et Versailles, sur l’actuelle terrasse dite de l’Observatoire. L’exposition évoque les fastes du domaine de Meudon au Grand Siècle, embelli avec passion par ses occupants successifs. Abel Servien, Surintendant des Finances de Louis XIV, le marquis de Louvois, puis Monseigneur, dit le Grand Dauphin, fils du Roi Soleil, ont tous trois embelli tout au long du XVIIe siècle leur maison de plaisance. Ils y ont englouti leur fortune, permettant à Meudon d’atteindre son apogée au cours des années 1710. Les courtisans décrivent alors un site somptueux, d’une richesse à peine concevable de nos jours, tel un Petit Versailles. Et ne comparaient-ils pas les jardins de Meudon à l’une des sept merveilles du monde antique, les jardins suspendus de Sémiramis à Babylone ?

LES PROPRIETAIRES DE MEUDON AU GRAND SIECLE

Tous les propriétaires de Meudon se sont pris de passion pour le site : Abel Servien, Surintendant des Finances en même temps que Nicolas Fouquet, acquiert le domaine en 1654. Il y entreprend des travaux colossaux de terrassements pour donner au site une majestueuse régularité. C’est lui qui fait édifier l’Orangerie du château ainsi que la monumentale Grande Terrasse. En 1659, il meurt en son château de Meudon, après y avoir dépensé des sommes colossales. Son fils, le marquis de Sablé conserve le domaine durant vingt ans, sans y entreprendre d’importants travaux.

En 1679, le marquis de Louvois, principal ministre de Louis XIV et rival de Colbert, acquiert Meudon pour y entreprendre ce que Louis XIV réalise en plus monumental à Versailles. Il meurt en 1691, laissant un domaine somptueux, quasi digne d’un prince, et sans doute bien trop fastueux pour le simple ministre qu’il était. Son épouse le conserve jusqu’en 1695.

Enfin, en juin 1695, Monseigneur, dit le Grand Dauphin (fils aîné du roi-soleil et héritier de la Couronne) devient le propriétaire du château. Il en fait sa résidence particulière et favorite. Il agrandit le château-vieux, fait construire une magnifique chapelle, et fait édifier le château-neuf, nouvel écrin pour loger tous les courtisans qui voient en lui leur futur roi. Mais le prince meurt à Meudon le 14 avril 1711, avant le roi son père, sans avoir jamais régné.

En 1717, quand le Tsar Pierre le Grand vient à Meudon, il découvre un site alors à son apogée, sans doute l’un des plus fastueux châteaux du Grand Siècle.

Quelques décennies plus tard, la Révolution met un terme à l’existence du domaine. Le splendide château-neuf est en grande partie démoli dès 1804.

Musée d’Art et d’Histoire de Meudon

11 rue des Pierres, 92190 Meudon

Tél. : 01 46 23 87 13

Courriel : [email protected]

Ouvert tous les jours de 14h à 18h, sauf lundi et jours fériés

SNCF: ligne N, depuis ParisMontparnasse : arrêts « Meudon » ou « Bellevue » RER C : arrêt « Meudon Val-Fleury » BUS : 169 – 289 – 389 arrêt « Église de Meudon »

Tarifs : 4 € – 2 € – exonérations sur justificatifs.

THERE ARE NO COMMENTS YET

Post Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *